Actus EF2M

Prévention des risques auditifs chez les musiciens

prévention des risques auditifs

Les stagiaires de l'EF2M Marseille bénéficient d'un atelier de prévention des risques auditifs.

Cette séance de prévention est animée par le bassiste et contrebassiste Sylvain Terminiello (Namaste!, Nafas, remplaçant des Raoul Petite), formateur de l’EF2M qui intervient chaque année avec le groupe Namaste! lors de l'opération "Trop Puissant" engagée par la Région Provence-Alpes-Côté d’Azur et la Régie Culturelle, en collaboration avec URAPEDA et IDOVA.

 Le but de l’atelier proposé par l’EF2M Marseille est de permettre aux musiciens de mieux appréhender les risques encourus par la pratique et l'écoute de musiques amplifiées et de leur proposer des solutions de protection et d’utilisation du baladeur mp3, aussi bien dans le cadre de leurs loisirs que dans celui de leur activité professionnelle.

L'atelier explique notamment comment la musique en est venue au fil du temps à être amplifiée et pourquoi les musiciens on travaillé avec un volume sonore de plus en plus élevé. Sont également développés des thèmes tels que l'évolution des supports d'écoute, la physique du son et les doses tolérables pour l’oreille humaine en fonction du niveau sonore ou encore la législation dans le cadre des loisirs et dans un contexte professionnel.
Les participants se voient alors présenter les moyens de protection existants, les troubles de l'audition, leurs différents symptômes, la manière de les identifier et les réflexes à avoir. Cette approche débouche naturellement sur les troubles secondaires psychologiques et le phénomène de repli sur soi.

Durant cet atelier, la diffusion de deux courts-métrages permet de s'immerger dans la tête d'une personne souffrant de troubles de l'audition et de mieux comprendre la physiologie de l'oreille.  

Cette action de prévention des risques auditifs auprès de musiciens professionnels revêt une importance toute particulière pour l'EF2M. Les musiciens sont en effet confrontés là à leurs principaux risques professionnels. La connaissance de ces risques, pour eux-mêmes comme pour leurs publics, doit être développée très tôt afin que les gestes et mesures de protection soient intégrés et que leur mise en œuvre devienne rapidement un automatisme.